21 et 22 avril 2017
Le Bilboquet, Fribourg

Vendredi 21 avril

20h00
The Postiche

21h30
Quatuor Laqué

Samedi 22 avril

16h30
Choeur de Jade

17h15
Les Joyeux Dragons

18h00
TouCHant

20h00
Octuor Contretemps

21h30
Nørn

À propos

L’organisation du Fribourg Acappella est fière de vous présenter son festival tout neuf pour cette deuxième édition en avril 2017.

Né sur l’initiative de l’octuor Contretemps, ensemble vocal a capella et figure importante du paysage choral fribourgeois depuis 20 ans, le FA se veut un moment de rencontre, d’échanges et de plaisir pour petites formations a cappella. La programmation du festival souhaite intégrer plusieurs cantons et langues nationales pour faire découvrir au public fribourgeois la richesse du milieu des petits ensembles a cappella.

Avec le soutien de la Ville de Fribourg

D’après une idée originale de l’Octuor Contretemps

 
 

Les ensembles

Quatuor Laqué

Le Quatuor Laqué est né par hasard, en 1999, à l’occasion d’une fête familiale que quatre amis choristes animaient de quelques chansons tirées du répertoire traditionnel. En 2004 et 2007, il s’illustre lors de concours internationaux : diplôme d’or aux Olympiades chorales de Brême, et mention « Très bien » au concours de Montreux.

Tout en gardant le plaisir des musiques populaires, d’ici et d’ailleurs, et de la musique de la Renaissance, source inépuisable et exigeante de la musique a capella, les Laqués se sont orientés aussi vers un genre plus léger : la mise en musique, si possible dans des arrangements de qualité, de chansons françaises d’aujourd’hui et d’hier. Quelques arrangements sont l’œuvre des membres du Quatuor, mais la plupart ont été commandés à des musiciens provenant d’horizon très différents : Elisabeth GILLOZ (musicienne et Directrice de Chœur à Sion), Iannis KYRIAKYDIS (musicien et Directeur de la Compagnie Du Carreau à Fribourg), Max JENDLY (big band du ocnservatoire de Fribourg), Philip LAWSON (compositeur et ancien baryton des fameux King’s Singers).

Le Quatuor a monté des spectacles musicaux qui ont chaque fois été créés au Café-Théâtre le Bilboquet, àFribourg, en 2003, 2005 et 2009. En 2012, pour la première fois il nous raconte une véritable histoire: « Si vous pleurez… », dont l’intrigue est basée sur des chansons de Charles Trenet. Outre cet aspect « café-concert », le Quatuor Laqué se plaît à interpréter son répertoire lors de concerts en salles, en églises ou pour animer des fêtes.

Les quatre complices du Quatuor Laqué viennent de Fribourg, un terreau propice à l’art choral. Chaque chanteur et chanteuse a d’ailleurs acquis une solide expérience de choriste, notamment au sein du renommée Choeur des XVI, avant de s’essayer au quatuor vocal. Le Quatuor n’a ni directeur, ni président, et pratique la démocratie musicale…Pourquoi Laqué ? Simplement parce que « nous cherchons à être brillants, tout en nous autorisant quelques canards »… Autrement dit, pour ne pas trop nous prendre au sérieux.

Aux Saintes-Maries

De Yannis Kyriakidis


The Postiche

Barbershop au féminin

Pour son deuxième spectacle, The Postiche propose de plonger profondément dans les années 50 avec « Sans la Barbe ! ».

Aux chansons traditionnelles issues des ensembles des années 40 et 50 (Lollipop, Mr. Sandman, The Wedding, etc.), The Postiche ajoute des chansons bien plus contemporaines. De Lady Gaga à Jérémie Kisling en passant par Blondie, les arrangements signés Joséphine Maillefer apportent un tout autre éclairage sur ces succès modernes. Le « All about that bass » de Meghan Trainor a une autre saveur lorsqu’il est interprété par des chanteuses en tenues et augmenté d’accessoires à foison.

Ce n’est plus là juste un concert, mais bien en spectacle musical dans lequel le plaisir des chanteuses est transmis au public. Des commandes (création d’une œuvre de Jérémie Kisling ainsi qu’une dizaine d’arrangements de Joséphine Maillefer), mais également des tenues années 50 cousues sur mesure par une costumière spécialiste du genre tout comme des coiffures et des maquillages qui ne sont pas en reste pour brosser le portrait de la femme franchement cliché, à une époque tout aussi charmante que désuète.



Nørn

Un trio vocal a cappella

Anne-Sylvie Casagrande, Gisèle Rime et Edmée Fleury fondent le trio vocal Nørn en 2002. Après avoir partagé plus de 10 ans d’aventures, de musique et de scène, Edmée Fleury quitte le groupe. Depuis 2015, Yveline Schwab la remplace.

Le trio emmène le public dans l’exploration de contrées vocales inattendues. Avec audace, fraîcheur, émotion et surtout sans appartenance stylistique qui les enfermerait, les trois voix sœurs se mélangent, se repoussent, susceptibles à tout moment de changer de peau et de timbre comme un serpent en mue.

Autant par sa présence scénique que par le jeu des voix, Nørn se conjugue entre force et fragilité, sauvagerie et légèreté, ne cessant de dérouter et d’envoûter.

Pourquoi le nom Nørn ?

Dans la mythologie scandinave, les Nornes sont trois femmes sans âge qui siègent au pied de l’Arbre de vie et tissent le destin des hommes, depuis le moment de leur naissance jusqu’au moment de leur mort.

Il y a la Norne du passé, mélancolique et sensuelle, la Norne du présent, espiègle et vive, et la Norne de l’avenir, guerrière et visionnaire.
Avec malice, les trois chanteuses aux personnalités marquées incarnent sur scène les trois sorcières du Nord. Et Nørn est tout naturellement devenu le nom de leur trio !

Ôdin Tôra

extrait de l’album « Fridj »


Octuor Contretemps

Le recette originale depuis 1993

C’est en 1993 que l’idée naît dans l’esprit de huit jeunes chanteurs : former un groupe dont eux-mêmes seraient directeurs techniques, artistiques, musicaux et j’en passe… Familiers du répertoire choral populaire et classique, l’envie les titille d’aller chatouiller quelques blue notes oubliées, ou pourquoi pas certains rythmes sud-américains. L’Octuor s’appellera donc « Contretemps ».

Depuis 1993, l’Octuor c’est : 8 chanteurs, 3 albums, plus de 150 concerts dont plusieurs participations à la Jazz Parade de Fribourg et aux 20 heures de Romont, d’innombrables collaborations avec divers choeurs et ensembles de Suisse romande ou encore un concert privé pour le Conseil Fédéral.

20 ans après, l’esprit de Contretemps est resté intact, même si au cours de ces deux décennies de nombreux chanteurs se sont succédés. De la renaissance au jazz, de la chanson française à la pop, du chant traditionnel à la musique de film, l’Octuor se permet tout.

The Creole Love Call



Choeur de Jade

Le Chœur de Jade de Fribourg a été fondé en 1991 par sa directrice, Caroline Charrière, et quelques amies. Son répertoire traverse toutes les époques, de Hildegard von Bingen à nos jours. Il comporte des oeuvres a cappella ou avec accompagnement instrumental, ainsi que des mélodies populaires. En 2009, le choeur a remporté un prix d’interprétation d’une œuvre contemporaine au Concours choral de Fribourg, et a effectué un échange avec l’ensemble professionnel Putni de Lettonie. Le Choeur de Jade a enregistré quatre CD. Le quatrième est sorti à l’occasion du 20e anniversaire du chœur en 2011 et regroupe quelques « tubes » a cappella et 5 pièces avec violoncelle.

« Spiritualité, humour, engagement et puissance, depuis vingt ans, les chanteuses du Chœur de Jade explorent sous la direction de Caroline Charrière tout un camaïeu d’émotions musicales fortes. Voix bien posées, timbres assumés et phrasé généreux caractérisent plus que jamais les interprétations très variées de l’ensemble, souvent primé et suivi depuis sa genèse par un public fidélisé. »

Marie-Alix Pleines, La Liberté

« 20 ans que le Chœur de Jade va son chemin, cultivant des paysages originaux, comblant les auditeurs les plus exigeants. (…) Souplesse vocale, rondeur et ductilité sont au rendez-vous. Magnifique disque. »

Thierry Dagon, Chorus

Depuis sa fondation, le chœur a créé plus de 20 œuvres, dont le premier acte d’un opéra pour solistes, chœur et orchestre de Caroline Charrière, aux Murten Classics en août 2015.

Mila


Les Joyeux Dragons

Le quatuor masculin « Les Joyeux Dragons » est né de la fusion de l’ancien Daltons’ Quartet (fondé en 1999) et d’une seconde basse, seule, abandonnée, errant çà et là sans aucune note où s’accrocher, qui s’est vu offrir un contrat tacite à durée indéterminée pour venir soutenir ces frêles voix plus haut perchées.

Cette union de chanteurs avertis – plus apparentée à un octuor étant donné qu’un chanteur averti en vaut deux – trouve son origine dans l’intérêt commun de ses membres pour… une célèbre équipe de hockey sur glace fribourgeoise dont le nom sera tu.

Les quatre compères, se connaissant depuis belle Lorette pour avoir pratiqué plus de 20 ans chacun l’art choral sous toutes ses formes, ont choisi d’unir leurs voix dans un projet commun: la passion selon St-Chant. L’équipe, évoluant dans un traditionnel 1-1-1-1, est composée d’une seconde basse en la personne de Bruno Galliker, du baryton-basse Alain Pochon, du second ténor Samuel Studer et du premier ténor Mériadec Limat.

Mus par cette ferveur choralistique, nos Joyeux Dragons présentent une palette de goûts et de styles musicaux variée, passant des chants de supporters (harmonisés pour 4 voix d’hommes) à un répertoire plus traditionnel tout en projetant de titiller plus tard les vertus lyriques de la période bénie de la Renaissance.

Du bonheur de chanter ensemble à répandre le bonheur en chantant, il n’y a qu’un pas. Pas que les Joyeux Dragons se permettent de franchir à chaque occasion.



TouChant

Toucher par le chant

Huit voix féminines de toutes régions de la Suisse se composent de Fränzi Burkart (LU, alto), Jessica Marty (SZ, alto) Käthi Burkart (LU, soprano), Natalie Palffy (ZH, soprano), Norma Widmer (LU, soprano), Olivia Hubli (LU, alto), Patricia Palffy (ZH, alto) et Selina Beltrani (BL, soprano).

Dans le but de partager leur passion du chant avec le public, les huit jeunes chanteuses qui se sont connues au « Cœur suisse des jeunes » ont décidé en 2015 de fonder cet ensemble. Le répertoire est varié et plein de différentes couleurs – selon la devise: ce qui fait plaisir, sera chanté : en passant de la musique traditionnelles suisse par des œuvres spiritueux et des chants pop modernes à des pièces de musique de films – rien arrêtera la recherche sans cesse des meilleures arrangements et l’envie d’expérimenter ce qui est nouveau.

Prenez place et laissez-vous toucher par le chant de ces huit voix féminines.

 

Le Bilboquet

Route de la Fonderie 8b
1700 Fribourg
http://www.lebilboquet.ch

 

Tarifs

Vendredi 21 avril

Tarif plein : 30 CHF
Tarif étudiant : 20 CHF
Enfants jusqu’à 12 ans : gratuit

Samedi 22 avril

Entrée libre/collecte jusqu’à 18h00

Tarif plein : 30 CHF
Tarif étudiant : 20 CHF
Enfants jusqu’à 12 ans : gratuit

Vendredi 21 avril + Samedi 22 avril

Abonnement pour les deux soirs
Tarif plein : 50 CHF
Tarif étudiant : 30 CHF

Réservations